Méningo-encéphalite verno-estivale (MEVE)

Les tiques peuvent transmettre plusieurs maladies qui peuvent laisser des séquelles à long terme. En plus de la maladie de Lyme, la méningo-encéphalite verno-estivale (MEVE) est particulièrement redoutée. Depuis 2011, une obligation de déclaration de toute MEVE est en vigueur depuis 2011 dans 15 États membres de l'UE et elle doit depuis septembre 2012 être signalée dans toute l'UE. En Suisse, la déclaration de la maladie n’est pas obligatoire.

Après une augmentation très nette du nombre de contamination entre 2005 et 2006, le nombre de nouvelles infections est, depuis quelques années, en recul. Les changements climatiques semblent être à l’origine de la recrudescence de cette maladie en Europe. Vous trouverez de plus amples renseignement sur le site du Centre national de référence pour les maladies transmises par les tiques (CNRT)  de l'Université de Neuchâtel ou sur le site allemand suivant qui propose aussi une carte de l’Allemagne où figurent les dangers actuels liés aux tiques et aux maladies qu’elles transmettent.